Détecteurs de fumée : la sécurité avant tout

Chaque année, les incendies d’habitation causent la mort de dizaines de personnes. C’est surtout la fumée qui cause le plus de victimes car elle asphyxie et se répand très rapidement. Par exemple, si un incendie se déclare de nuit, le risque de ne pas se réveiller à temps est très élevé. Un détecteur de fumée s’avère donc être une protection simple et surtout efficace contre les dangers liés au feu. C’est pourquoi, les autorités flamandes vont rendre obligatoire la présence de détecteurs de fumées dans les habitations dès ce 1er janvier 2020.

Mais à quels critères ces détecteurs de fumée doivent-ils répondre ? Quels modèles faut-il acheter ? Comment et où les installer ? Nos spécialistes répondent à toutes vos questions.

Où installer mon détecteur de fumée ?

Installez au minimum un détecteur de fumée dans votre salon et un dans le hall de chaque étage habité de votre maison. Il est aussi conseillé d’en installer un dans chacune de vos chambres. Ceux-ci vous avertissent en cas de départ de fumée causé par des fils électriques, des lampes ou des appareils électriques défectueux.

De plus, il est aussi conseillé d’installer votre détecteur de fumée au centre de votre plafond ou sur le mur. Si cela n’est pas possible, placez-le à 30 cm d’un coin.

En effet, la fumée effectue des mouvements circulaires, ce qui fait qu’elle n’atteint en général pas directement les coins.

Attention : les détecteurs de fumées installées dans les cuisines, salles de bain ou garages peuvent parfois se déclencher sans raison. Il est donc déconseillé de les installer à ces endroits-là. Utilisez plutôt un détecteur de chaleur.

Les avantages de nos détecteurs de fumée

Les détecteurs de fumée Fito

Le Fito ASD-5 Smoke Detector dispose de 2 batteries AAA interchangeables et fonctionne au minimum 5 ans avant qu’il ne soit nécessaire de remplacer ses batteries. Avec un tel détecteur, vous courez aussi moins de risques qu’il ne se déclenche par erreur (s’il y a de la poussière dans l’appareil par exemple). Niveau installation ? Pour ce modèle, vous avez besoin d’une foreuse.

Ensuite, il existe également le Fito ASD-10QR Connect Smoke Detector communique avec les autres détecteurs de fumée installés dans votre intérieur. De cette façon, toutes les sirènes se mettent en marche en cas d’incendie. Attention : « Connect » ne signifie donc pas dans ce cas-ci que l’appareil est compatible avec une application smartphone. Ce détecteur est équipé d’un bouton test et d’un mode silence et il produit un bruit de sirène de 85 dB, tout comme le Fito ASD-10Q Smoke Detector classique. Seuls, les modèles ASD-10QR peuvent être coupler sans fil.

Bon à savoir : ces 2 modèles sont livrés avec un double bandeau autocollant, ce qui fait que vous pouvez facilement les accrocher à votre plafond. Pas besoin donc de forer ni de visser !

Nest Protect, le détecteur au taquet

Nest Protect est un détecteur de compétition, qui détecte non seulement la fumée mais aussi le monoxyde de carbone.

Un problème ? Il vous en avertit immédiatement et calmement via son haut-parleur. Il vous explique quel est le problème, d’où il vient et envoie également une notification vers votre smartphone. Pratique puisque, lors d’un incendie ou d’une fuite de monoxyde de carbone, tout n’est qu’une question de secondes. La situation est sous contrôle ? Dans ce cas, éteignez l’alarme en toute simplicité via votre smartphone.

Pour que vous vous sentiez encore plus en sécurité, Nest Protect analyse l’état de la batterie et des capteurs plus de 400 fois par jour. Et chaque mois, il contrôle également le bruit.
Il est temps d’aller au lit ? N’oubliez pas d’activer la fonction de surveillance de nuit. Une brève lueur verte vous fait savoir que tout fonctionne pour le mieux. Il ne vous reste plus qu’à dormir sur vos 2 oreilles.

Publications apparentées