Testé pour vous : le KitchenAid 5KSM175PSECA

Une de mes grandes passions, c’est la cuisine. Il m’arrive parfois de passer des heures derrière les fourneaux pour concocter de bons petits plats. Et il y a quelques jours, j’ai eu la chance de tester le KitchenAid 5KSM175PSECA. Sur papier, ce robot pâtissier a l’air d’être le commis de cuisine idéal. Et en réalité, ça donne quoi ?  Découvrez-le ci-dessous.

Mes premières impressions

Ce qui me plaît tout particulièrement, c’est le design du KitchenAid 5KSM175PSECA. Un design complètement vintage, typique des années 50. Je suis tout aussi fan de sa couleur. Si vous n’aimez pas le rouge, pas de panique puisque, comme bien souvent chez KitchenAid, ce robot se décline en plein de coloris différents. Vert, bleu, crème, noir, métal argenté… Vous avez l’embarras du choix ! L’appareil est assez lourd puisqu’il est conçu dans du métal coulé. Cela veut donc dire qu’il est solide et robuste. En d’autres termes : on est clairement dans du haut de gamme.

Passons maintenant aux accessoires. Le KitchenAid 5KSM175PSECA est fourni avec un bol en acier inoxydable d’une capacité de 4,8 L (pour avoir une idée, cela permet de travailler environ 1 kg de farine et de battre une dizaine de blancs d’œufs), un second bol plus petit, un fouet ballon, un batteur plat, un crochet pétrisseur et un couvercle verseur et anti-projection.
Avec ces accessoires fournis de base, vous pouvez donc déjà préparer pas mal de recettes, aussi bien sucrées que salées, comme de la pâte levée, de la pâte à gâteau, de la pâte à brioche, de la pâte à pizza ou encore de la mayonnaise.

Vous voulez qu’il vous assiste dans absolument toutes vos préparations ? KitchenAid propose une multitude d’accessoires qui, malheureusement, sont en option. Parmi ces accessoires, on retrouve par exemple un appareil à pâtes, un presse-agrumes, une centrifugeuse, un hachoir à viande ou encore une râpe à parmesan. Bref, vous l’aurez compris, avec le KitchenAid 5KSM175PSECA, vous pouvez littéralement tout faire. Et, last but not least, tous ces accessoires sont compatibles au lave-vaisselle.

Quid de l’utilisation ?

Pour ce premier test, j’ai choisi de préparer une simple pâte à pizza. J’ai donc besoin du fouet batteur et du crochet à pétrin. Bon point : les accessoires se fixent très facilement. Il suffit en fait de manipuler le levier de verrouillage, de soulever la tête du robot, de clipser l’accessoire sur l’axe prévu à cet effet, de le tourner puis ensuite de serrer via la vis de fixation. Et pour fixer le bol ? Posez-le simplement sur son socle et tournez-le un quart de tour. Il est doté d’une poignée ergonomique qui facilite grandement sa prise en main et sa manipulation.
Pour mettre le robot en marche, c’est tout aussi simple. En fait, il est assez minimaliste dans son fonctionnement dans le sens où il ne dispose pas de milliers de boutons de commande. Je n’ai même pas eu besoin du mode d’emploi pour comprendre son fonctionnement. Concrètement, il dispose d’un levier de vitesse, comprenant les vitesses 1, 2, 4, 6, 8 et 10 (il n’y a donc pas de vitesses « intermédiaires »).

Sa puissance peut sembler relativement basse (seulement 300 Watts) mais le KitchenAid 5KSM175PSECA dispose d’un moteur à transmission directe, ce qui fait que vous ne perdez aucune puissance.

Une fois qu’il est en marche, il effectue un mouvement planétaire qui assure un mélange parfait des aliments. Autre bon point : aucun aliment ne reste collé sur les parois du robot. Je constate au bout de quelques minutes qu’il chauffe un peu mais il est bien indiqué dans le mode d’emploi que c’est tout à fait normal et que je peux sans aucun problème continuer à l’utiliser. Après quelques minutes à peine, ma pâte à pizza est prête et a exactement l’aspect souhaité. Il ne me reste plus qu’à la laisser reposer quelques temps au frigo.

En conclusion

Vous l’aurez compris : je suis entièrement séduite par mon robot KitchenAid. Il a un certain coût c’est vrai mais il vaut clairement l’investissement. Ce robot est d’ailleurs utilisé par la plupart des pâtissiers, ce qui n’est pas peu dire 😉

 

Publications apparentées