Drone DJI Mini 3 Fly More Combo : le test

« L’invitation à voler ». Le moins qu’on puisse dire, c’est que le slogan du DJI Mini 3 fait rêver. Pour ma part, je suis un parfait débutant. Parviendrai-je à le piloter rapidement et à réaliser de superbes prises de vue ? Découvrez-le ici !
ParTimo

par | 18 janvier | High Tech, Image & Son

Déballage

Le contenu du carton dépend du pack que vous achetez. J’ai eu la chance de pouvoir tester le pack le plus complet, le Fly More Combo avec sa commande intelligente.

Le carton renferme toute une panoplie d’articles, soigneusement emballés. En plus du drone DJI Mini 3, on y trouve la commande intelligente (munie d’un écran, ce qui vous évite d’utiliser votre smartphone pendant le vol), 3 piles avec une station de charge, un sac à bandoulière, un câble USB-C, un câble Type-C-to-Type-C, 3 paires d’hélices de rechange avec un petit tournevis et 4 documents imprimés : le guide pour un démarrage rapide, les consignes de sécurité, les règles de vol en vigueur dans plusieurs pays (la Belgique n’y figure pas) et, enfin, le mode d’emploi.

Installation

Si vous espériez prendre immédiatement votre envol, vous serez déçu. Et c’est assez logique pour un produit aussi high-tech. Le carton affiche un QR code, qui renvoie vers une page web avec un plan par étapes. Voici donc les étapes que vous dev(ri)ez parcourir pour faire décoller votre appareil :

– télécharger l’appli DJI Fly ;
– visionner la vidéo de conseils pour une première utilisation ;
– lire le mode d’emploi du drone ;
– consulter le guide Easy-to-Use destiné aux débutants.

Ensuite, vous devez relier le drone à la commande et le mettre à jour. Enfin, n’oubliez pas de charger le drone avec ses piles, ainsi que la commande. Bref, la préparation est assez longue : si vous parcourez toutes ces étapes le matin, le drone ne pourra s’envoler que l’après-midi. L’attente en vaut-elle la chandelle ? Oh, que oui ! Je vous dis pourquoi ci-dessous.

Première impression

Le drone est moins grand que je ne l’imaginais et ne pèse que 249 g. Inutile, donc, de suivre une formation spécifique pour l’utiliser. Cela dit, n’oubliez pas de vérifier si la zone de vol souhaitée peut être survolée par des drones.

DJI décrit son Mini 3 comme un drone caméra prêt pour l’aventure et conçu pour les débutants. Et en effet, ce poids plume décline un tas de fonctions qui simplifient la tâche du pilote novice. Outre son mode de décollage et d’atterrissage automatique, il promet une résistance aux vents jusqu’à 38 km/h et retrouve sa position exacte après une bourrasque. L’appareil dispose aussi des fonctions QuickShots et True Vertical Shooting. Grâce à la première, le drone effectue automatiquement des mouvements difficiles : dronie, fusée, cercle, spirale ou encore boomerang. Quant à la seconde, elle permet de basculer du mode paysage en mode portrait d’une seule touche sur l’icône de la commande. De quoi partager vos images sur les réseaux sociaux sans les retravailler. Pratique !

Enfin, le drone intègre une fonction Return to Home, qui assure le retour automatique de l’appareil à son point de départ en cas de batterie faible ou de perte du signal. Attention : le DJI Mini 3 n’est pas équipé de la détection d’obstacles. Il n’embarque donc pas de capteurs permettant d’identifier et d’éviter les obstacles de façon autonome.

Le DJI Mini 3 est facile à piloter et offre une grande stabilité de vol grâce aux 2 joysticks sur la commande. Personnellement, j’aurais préféré un matériau plus doux pour ces joysticks. Mais il est vrai que leur texture empêche les doigts de glisser, ce qui évite les fausses manœuvres. Malheureusement, ce drone est dépourvu d’une fonction très sympathique, l’Active Track, qui permet de cadrer et de suivre automatiquement une cible précise, comme un cycliste ou une voiture par exemple.

DJI affirme que la durée de vol maximale du DJI Mini 3 est de 38 minutes. Par temps venteux, j’ai réussi à voler un peu plus d’une demi-heure en une seule charge. L’autonomie de la batterie s’affiche d’ailleurs sur l’écran de la commande.

Qualité d’image

Le DJI Mini 3 a une stabilisation d’image sur 3 axes et est équipé d’un capteur CMOS 1/1,3 pouces. Il offre une résolution vidéo maximale de 4K à 30 fps et peut réaliser des photos 48 MP et RAW, très faciles à modifier par la suite. Enfin, outre son zoom digital, le drone permet des prises de vue panoramiques en grand-angle, à 180° et à 360° (« sphère »). Seul bémol : il est livré sans carte mémoire pour la sauvegarde de vos créations.

Mon verdict

Vous êtes à la recherche d’un drone facile à piloter pour immortaliser vos voyages et vos aventures ? Jetez votre dévolu sur le DJI Mini 3 ! Avec ses nombreuses fonctionnalités, c’est le drone idéal pour les débutants. Et la qualité d’image est plus que correcte !

DJI DRONE Mini 3 Fly More Combo + DJI RC Smart Remote Controller

Publications apparentées

Samsung Galaxy : The connected power of Galaxy

Samsung Galaxy : The connected power of Galaxy

Cet été, comme à l'accoutumée, Samsung a encore offert une solide mise à jour à certaines de ses séries Galaxy à succès. Découvrez maintenant ce qui différencie les nouveaux smartphones pliables Z Fold5 et Z Flip5, les tablettes améliorées de la série Tab S9 et les...

TV LG OLED GALLERY : notre test

TV LG OLED GALLERY : notre test

C’est au tour de la TV LG OLED GALLERY de passer au test ! Plus précisément le modèle LG OLED 55 pouces G36. La TV LG OLED GALLERY existe en 65, 77 & 83 pouces. Ce modèle est, en 2023, dans sa 3e génération. Ce qui le différencie du modèle G2, ce n’est pas son...

Test : Samsung Galaxy Tab S9 Series

Test : Samsung Galaxy Tab S9 Series

J’ai eu la chance de tester la toute nouvelle série Samsung Galaxy Tab S9 pendant plusieurs semaines. Les Tab S9, S9+ et S9 Ultra sont-elles si différentes des tablettes Tab S8 Series ? Qu’apportent-elles de nouveau ? Découvrez-le dans cet article !Contenu de la...